DSC00714

A l'approche d'Halloween, les décorations thématiques fleurissent dans les vitrines. J'ai tendance à les ignorer en Europe, mais de ce côté de l'Atlantique, elles font partie de la culture... Du coup, même les dessins de squelettes coiffés de chapeaux mexicains sur les vitres d'un restaurant tex-mex me font presque rire. La courge nous est servie à toutes les sauces, sculptée, muffinisée ou en purée. Je me plie très volontiers à la tradition, surtout en matière culinaire! Donc courge il y aura, mais avec une petite touche européenne...

DSC00703

Adapté d'une recette des Frangines

Pour 4 personnes

- 400 g de courge butternut (courge musquée)
- 400 g de riz à risotto (arborio pour moi)
- 1 oignon
- 1 branche de romarin
- 2 dl de vin blanc sec
- 1,5 l de bouillon de volaille
- 20 g de beurre
- 2 c. à s. d'huile d'olive
- environ 50 g de parmesan râpé
- sel et poivre du moulin

Commencer par peler la courge et la couper en petits dés. Peler et émincer finement l'oignon. Laver la branche de romarin. Préparer le bouillon de volaille et le maintenir à frémissement pendant la réalisation de la recette.

Faire chauffer l'huile d'olive dans une grande casserole et y faire revenir l'oignon sur feu moyen pendant quelques minutes, jusqu'à qu'il devienne translucide. Ajouter la courge et assaisonner d'un peu de sel et de poivre (pas trop, le bouillon et le parmesan feront le reste). Faire cuire deux minutes avant d'ajouter le riz en continuant à mélanger constamment. Le riz doit être "nacré" mais ne doit surtout pas brunir.

Ajouter alors la branche de romarin et le vin blanc sur feu doux. Lorsque le liquide est absorbé, commencer à ajouter une louche de bouillon en mélangeant constamment. N'ajouter la prochaine louche que lorsque le bouillon est absorbé. Continuer ainsi jusqu'à ce que le riz soit cuit, ce qui prend environ vingt minutes. Ne pas hésiter à goûter, c'est le meilleur moyen de savoir si le riz est suffisamment tendre sans être collant. Lorsque le risotto est prêt, ajouter le beurre et le parmesan, du poivre et du sel si nécessaire (le bouillon et le parmesan salent en principe suffisamment). Mélanger pour que le riz soit bien onctueux et servir sans attendre.